Bienvenue sur le site du Collectif Citoyen

ChêneHDans le cadre d’une véritable intercommunalité, il ne devrait pas être  envisageable de séparer des communes qui ont vocation naturelle à vivre et travailler ensemble. Notre bassin de vie intègre La Ferté Macé, Bagnoles de l’Orne, lePays d’Andaine et le Pays Fertois. Il s’agit de notre identité et de l’avenir du territoire auquel nous sommes attachés.

1445262601_information  INFORMATION :

le 30/11/2015 est la date de fin des signatures de notre pétition.
Nous remercions vivement les quelques 950 personnes qui par leurs signatures ont manifesté leur volonté de voir leur bassin de vie respecté comme le prévoit la loi NOTRe.
Nous allons transmettre le récapitulatif des signatures aux Maires concernés  et solliciter un entretien avec Mme le Préfet, en lui envoyant un dossier rassemblant la plupart des positions ou réactions émises par chacun d’entre nous, par certains élus et par quelques signataires.
De plus, nous allons écrire à nos Parlementaires (Député et Sénateurs).
Tous ces documents et d’autres sont accessibles sur notre site qui restera ouvert.
Nous vous tiendrons au courant des suites qui seront données à notre démarche.
L’action n’est peut-être pas  terminée…?

Voir le récapitulatif des signataires…

Nous vous invitons à lire les articles suivants:
« Rapport d’activité arrêté au 24/11/2015 »
« Oui, c’est comme ça ! » écrit par le Collectif Citoyen
« Quand M. Dalmont voulait une CDC cohérente »
« Projet initial de Jacques Dalmont »

30 réponses à Bienvenue sur le site du Collectif Citoyen

  1. Sénateur J.C. LENOIR dit :

    Bonjour,

    Par courrier en date du 4 décembre, vous m’avez adressé le rapport d’activité du Collectif citoyen qui s’est créé en vue d’obtenir la constitution d’une Communauté de communes regroupant la Ferté Macé, Bagnoles de l’Orne, le Pays d’Andaine et le Pays fertois, comme cela avait été initialement envisagé.

    Le projet de schéma départemental, présenté par le Préfet le 12 octobre dernier, suscite des débats dans plusieurs parties du territoire ornais. Pour suivre attentivement ce dossier, je sais qu’ils sont particulièrement vifs dans le secteur qui vous concerne.

    La procédure de consultation des collectivités étant à présent achevée, la CDCI aura la possibilité de modifier le projet de schéma du Préfet à condition de se mettre d’accord à la majorité des deux tiers sur une proposition alternative répondant aux orientations prévues par la Loi (article L5201-1-1 du Code Général des Collectivités Territoriales).

    Compte tenu de cette procédure, les élus qui sont en désaccord avec le projet de schéma et qui souhaitent promouvoir une autre solution pour leur territoire ont donc intérêt à rencontrer individuellement chacun des membres de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale pour leur présenter l’alternative qu’ils entendent soumettre à la CDCI.

    En tant que membre de cette instance, je serai très attentif aux propositions d’amendement dont nous serons saisis dans ce cadre.

    Cordialement,

    Jean Claude LENOIR
    Sénateur de l’Orne
    Président de la commission des affaires économiques du Sénat

    J

  2. DECOURCELLE THIERRY dit :

    Avec le temps..
    Avec le temps , va , tout s’en va
    On oublie le mirage et l’on oublie les voix
    Le coeur ,quand ça va plus,
    c’est pas la peine d’aller chercher plus loin,
    faut laisser faire et c’est trés bien….

  3. Villette dit :

    Le démantèlement du bassin de vie de notre secteur continue.
    Lors de l’assemblée générale de l’université inter-âge de la Ferté Macé l’intervention du maire a porté uniquement sur le rattachement de La Ferté à la CAPF de Flers, il souhaite sans doute que les 2 UIA fusionnent en une seule et ainsi conditionner la subvention accordée à l’UIA à ce rapprochement.
    Monsieur Dalmont a une obsession, rejoindre la CAPF de Flers. Une réflexion entendue récemment me revient en mémoire : tu parles trop.

  4. Alain Juillard dit :

    On n’y comprend plus rien,

    Presque tous les élus que nous avons rencontrés nous ont dit être d’accord avec la création d’une intercommunalité La Ferté-St Michel-Pays Fertois-Pays d’Andaine.*
    Que font-ils pour aller dans ce sens ?
    En fait, ils semblent très bien se satisfaire du découpage proposé.

    _M. Miette semble très heureux d’un rapprochement avec Carrouges et pourquoi pas avec les Courbes de l’Orne.
    _M. Bonnel ne semble pas s’entendre particulièrement avec Bagnoles et un regroupement sur Passais semble lui convenir.
    _M. Gravelat, fâché avec Mr Miette, a donné son accord pour Flers.
    _M. Blouet engagé dans une commune nouvelle avec St Michel n’a pas ouvertement opté pour un rapprochement avec Flers, ce qui devrait en être la suite logique.
    Verrait-il d’un bon œil, tout comme M. Nury, un regroupement Bagnoles, Domfront et Tinchebray ? On est en droit d’y penser.
    _M. Dalmont est résolu à faire sortir La Ferté Macé de son bassin de vie contre l’avis d’environ 1000 pétitionnaires dont plus de 550 de ses administrés, cela ne le gêne aucunement. La Ferté Macé perdra son statut de ville centre, et sera reléguée au rang de satellite lointain de Flers, et continuera ainsi son lent mais certain déclin.
    _Quant à Madame le Préfet, elle va très certainement entériner tout cela, puisque nos élus parlementaires en ont décidé ainsi.

    En fait, on a tout compris…

  5. Jean-Claude BROSSARD dit :

    Moi aussi j’ai fait un rêve.
    Oui La Ferté est la ville centre d’un bassin de vie qui pourrait aller de Briouze à Juvigny en passant par toutes les communes des CdC du Pays fertois et du pays d’Andaines.
    Oui il faut défendre ce bassin.
    Mais si nous voulons vraiment le défendre, il faut que nous soyons unis donc d’accord sur les règles du jeu.
    Si nous(autorités et habitants) arrivons à « être ensembles » alors, lorsque d’autre(s) échéance(s) se présenteront, nous serons plus forts pour défendre notre pays.
    L’heure n’est pas aux luttes de clochers à la protection de son pré-carré,mais à la réflexion et à l’union.
    Je dis, je crie : HALTE AU DÉCHIREMENT ENTRE NOUS.

  6. Mary Michel dit :

    Le 04.11.2015 00:14, Michel MARY a écrit :

    > Si une pétition est »…Un écrit par lequel quelqu’un ou un groupe expose ses opinions,formule une plainte ou une demande auprès des autorités… »

    > (dict.Français LAROUSSE) il ne faut pas voir le mal dans une telle démarche. Elle peut s’inscrire dans une démarcHe démocratique.

    > je pense que tel est le cas ici.

    > Hormis quelques jugements hatifs,quelques allusions polémiques, toujours inutiles,je pense que cette action peut être bénéfique si elle provoque véritablement un DEBAT. sur ce sujet fondamental aux plans économique, social, culturel qui déterminent ,pour l’essentiel, la vie quotidienne de la population du pays fertois.

    > > Il s’agit éminemment du « PAYS FERTOIS » tel qu’il est bien défini dans l’esprit et dans le coeur de la population. iL ne s’agit pas de trahir cette confiance mise dans l’avenir d’un « pays »dans lequel on vit quotidiennement; c’est un repère spatial et humain précieux.

    > Personne ne nourrit de telles intentions.

    > Comprenant, autour de la FERTE-MACE -BAGNOLES de l’ORNE, les deux communautés de communes des ANDAINES et du pays fertois, cet ensemble est très cohérent.
    Il ne convient pas toutefois de « s’enfermer » dans sa solitude, sans considérer les évolutions territoriales et administratives inéluctables , déjà engagées. Le problème majeur posé est le rattachement à l’agglomération de FLERS, qui, à juste titre, interrroge chacun.

    > Le principe de réalité ne conduit-il pas à se poser les questions: s’y engage t-on positivement , Ou bien s’y retrouve t-on contraint?

    > > Pour aller à l’essentiel, il s’agit effectivement de l’avenir du territoire auquel nous sommes foncièrement attachés et je m’interroge sur « …La perte quasi-totale d’autonomie… »annoncée dans le texte de la pétition.Quels éléments objectifs fondent cette affirmation?

    > > Deux thèses s’opposent, il faut impérativement, même si les délais sont brefs, trouver le temps nécessaire à l’information, à l’explication puis tenir ensemble, le DEBAT FONDAMENTAL OBJECTIF et DEPASSIONNE indispensable pour notre avenir commun

    > > l a qualité de vie dans » notre pays », quelqu’en soit l’avenir, dépend prioritairement de notre capacité à s’écouter, à se respecter et à débattre

    > avec le seul souci du bien être et du bien vivre collectif .

    > Il faut réussir à « avoir de la hauteur humaine »

    > Michel MARY

  7. Morice Annie dit :

    Nous devons continuer et faire connaître, autour de nous, cette action citoyenne.
    Plus nous serons nombreux à nous manifester, plus nous augmenterons nos chances d’être entendus.
    Nous pouvons peut-être encore prouver que la démocratie n’est pas un vain mot!

    Félicitations aux unes et aux autres pour votre prise de position.

  8. RENAULT dit :

    Cela ne cache-t-il pas un savant calcul d’intérêt personnel pour une prochaine légale élection qui se fout totalement de l’intérêt des contribuables??? Je trouve cette magouille triste, très triste. Ainsi va la France.

  9. SOHIER Jean-Claude dit :

    J’adhère complètement aux idées du Collectif Citoyen.
    Comme tous les intervenants sur ce site, je n’accepte pas de rejoindre l’agglomération de Flers.
    Notre bassin de vie est La Ferté-Macé.
    Nous avons tous les éléments qui permettent à notre territoire de se développer (agriculture, commerce, équipements sportifs,industrie et tourisme).
    Pourquoi Flers? Nous sommes capables de nous gérer…

  10. Jean-Claude BROSSARD dit :

    Je m’interroge sur tout ce remue-ménage lié au découpage des nouvelles CDC.
    Pour moi, il n’y aurait qu’une seule chose d’intolérable : ce serait que des intérêts particuliers prennent le pas sur l’intérêt collectif. En dehors de çà, discutons.
    Pour que le pays vive il faut que ses habitants s’y sentent bien et en harmonie avec ceux qui les entourent. Pour réussir cela , il faut qu’ils connaissent les tenants et les aboutissants du problème posé. Pour cela, il faut que des réunions publiques d’information et de débats s’organisent et que les décisions ne viennent pas que d’en haut. Entr’autre, qu’en serait-il des compétences déléguées au CDC ?
    Si seulement ce nouveau découpage était le début d’une re-définition des territoires ! Observons les découpages actuels (circonscriptions, cantons, cdc ) qu’elle est la logique à tout cela ?
    Autre sujet d’interrogation pour moi : quid des communes de la CCPF qui ont soutenu S. Gravelat dans son bras de fer avec miette ? Ne risquent-elles pas de retomber dans son giron, si le projet présenté devient définitif ? Si tel était le cas, je souhaite bon courage à leurs délégués !
    NB : Ne faut-il pas voir à plus long terme ? Dans une région nouvellement élargie, un pôle regroupant tout le bocage ouest du département serait-il aberrant ?

  11. Niaux dit :

    Le bassin de vie de LFM ne comprend pas Flers, ni la Ferriere.
    Il faut que les elus actuels mettent leur ego sous le boisseau et discute serieusement. Separer Bagnoles et Magny de La Ferté est une heresie.

  12. Pierre PETITBON dit :

    La logiqu et la raison excluent Flers. Ancien président de la CME du CHIC des Andaines j’en serai probablement un usager un jour. Je ne souhaite pas avoir des séquelles d’AVC ou d’Infarctus du Myocarde sévères si les secours me parviennent après une demi heure de délai. Je ne vois pas pourquoi ma vie vaut moins que celle d’un flérien. Flers ne peut amener que des soucis et des troubles, les cocktails Molotov sur la maison d’un maire qui n’aime pas la Ferté Macé (la demande d’un scanner est « violente » ah que l’on n’aime être contrarié!!) et dont la ville est le hub du marché de la drogue du grand ouest en sont la preuve. Non nous ne voulons pas de mégapoles après les méga-régions imposées. L’Italie qui dispose d’un réseau de PME serré et de campagne a bien mieux résisté à la crise que la concentration française ou plutôt la déconcentration voulue pour reconcentrer et fragiliser. La Ferté Bagnoles et sa communauté de communes avec Juvigny, St Michel et Magny le Désert sont dans la logique d’une Communauté cohérente. Le canton de Passais la Conception et Bagnoles est ubuesques stérile et stupide. Allez, il n’est pas trop tard de se remémorer ce que disait le bon économiste britannique Schumacher « small is beautiful » les économies d’échelle des grands finissent toujours par engendrer des frais de gestion ou d’administration énormes.
    Nous savons bien que depuis un certain temps la France souffre d’un autoritarisme de la « suffisance » (celle là même qui a conduit les têtes pensantes de 1939 d’affirmer que les Ardennes était un obstacle naturel infranchissable aux panzers) Dorénavant quand le peuple est opposé dans sa majorité aux autorités c’est le « peuple qu’il faut dissoudre et en élire un autre » comme le disait Bertolt Brecht (mais qui le connait encore) : le referendum de Maastricht en est un bel exemple!!). Trop d’informations sans culture aveuglent aussi bien qu’une censure des anciens pays de l’Est, des pays du Golfe et maintenant de la Turquie. La communauté de communes doit se régler à la lumière des volontés des citoyens des villes concernées. Je ne suis pas apolitique pas plus que le collectif citoyen créateur de ce site mais j’adhère à ce qu’ils souhaitent. Point barre.

  13. Lepape Yves dit :

    J’adhère pleinement aux objectifs du Collectif Citoyen qui veut rassembler notre bassin de vie, au sein d’une même CDC, La Ferté, Bagnoles, les communes du Pays d’Andaine et du Pays Fertois et non pas rejoindre l’Agglomération de Flers.

    D’ici le 15 décembre, nos Elus doivent se prononcer pour valider les limites territoriales de leur future Communauté de Communes.
    La carte définitive de l’intercommunalité, quant à elle, sera publiée, par Mme Le Préfet, le 31 mars prochain.
    Certes, les délais sont rapprochés mais ils permettent encore l’expression démocratique de nos concitoyens sur un sujet qui les touchent directement.

    Depuis quelques semaines, nos Elus prennent des décisions illisibles, voire contradictoires et parfois incompréhensibles sur ce sujet d’importance.

    Dans ces conditions, je pense qu’ils doivent redonner la parole à nos concitoyens en organisant un référendum, avant le 15 décembre (et pourquoi pas le 6 ?).
    Il suffit pour cela de poser une question claire :

    1) Souhaitez-vous appartenir à une CDC qui rassemble La Ferté, Bagnoles, le Pays d’Andaine et le Pays Fertois ?

    OU

    2) Souhaitez-vous rejoindre l’Agglomération de Flers ou une autre CDC ?
    Si oui, laquelle ?

    Ce référendum ne doit pas se transformer en plébiscite.
    Quel qu’en soit le résultat, il ne doit pas remettre en cause la légitimité de nos Elus mais les aider à prendre une décision en conformité avec les choix démocratiques de leurs électeurs.
    J’invite donc nos concitoyens à rejoindre, nombreux, le Collectif Citoyen Andaine, Ferté, Bagnoles pour qu’ils donnent à notre territoire les meilleurs atouts de développement et renforcent son identité.

    NB :
    Je sais, par expérience, qu’il faut résoudre les questions de transfert de compétences et de partage de pouvoir pour arriver à une solution équilibrée entre communes urbaines et communes rurales.
    Pour éviter les difficultés de cette nature, il serait judicieux de faire appel à un groupe d’experts indépendants pour étudier les conditions financières et juridiques de transfert des compétences à caractère véritablement intercommunal.

  14. Guy Fléchard dit :

    Pour une entreprise de taille moyenne comme la notre, nous recherchons des volumes suffisants pour être compétitifs dans notre environnement et une commercialisation de nos produits sur des marchés différents pour être moins touchés en cas de crise d’un secteur.

    Lors de la réunion où les élus de nos communautés de communes de La Ferté, du Pays Fertois et du Pays d’Andaine se sont rencontrés dans le but d’une fusion, nous avons tous applaudi.
    Cette mise en commun des moyens allait générer des économies, la taille de cet ensemble paraissant déjà importante, sans être un mastodonte à gérer.
    Cette nouvelle CDC formait un ensemble géographiquement cohérent et regroupait des activités complémentaires : agriculture, commerce, tourisme et industrie.
    Quel ne fut pas notre déception, lorsque nous avons découvert la carte départementale des découpages des nouvelles communautés.
    Elle est totalement à l’opposé du souhait de la majorité des élus et présente d’énormes déséquilibres.
    On peut supposer que les CDC élargies seront les prochaines communes et les choix d’aujourd’hui engageront notre avenir.
    Je rejoins le collectif citoyen de la Ferté en espérant que nous soyons suffisamment nombreux pour faire évoluer cette carte.
    Guy Fléchard

  15. GABRIEL yvette dit :

    si nous allons à FLERS nous avons des chances de ne plus exister,créons le bassin de vie de notre secteur et défendons les urgences de LA FERTE MACE qui sont indispensable tenant compte du manque de médecin

  16. GABRIEL dit :

    Je ne suis pas d’accord sur le rattachement à FLERS je pense qu’il est possible de faire autrement,actuellement à LA FERTE MACE nous payons suffisamment d’impôts sans faire une nouveau groupement pour encore les augmenter,notre municipalité devrait plutot penser à faire des économies
    Je pense comme d’habitude qu’il s’agit d’une position politique que nous subisson depuis 40 ans

  17. villette dit :

    Malheureusement aujourd’hui mardi 20 octobre, dans Ouest-France on peut lire le début de la fin des urgences de La Ferté Macé .Ce qui a été dit par le collectif par la voix de Jack Morice hélas se confirme . Je propose un nouveau nom pour la CC : La Ferté Macé du désert.

  18. villette dit :

    Le vote de St Michel pour former une nouvelle commune avec Bagnoles nous conforte dans l’idée d’une communauté de communes regroupant La Ferté-Bagnoles-Pays d’Andaine-Pays Fertois. Il faut arrivé à obtenir au moins 20000 habitants pour pouvoir dans le future être suffisamment fort face à la CAPF de Flers.
    NB :
    en 1993 Flers avait refusé de participer à la communauté de communes du bocage entre La Ferté et Domfront. Bizarre non.

  19. Lefèvre Paul dit :

    Je suis en accord dans l’intérêt de tous

  20. Chopin Bernard dit :

    J’adhère pleinement aux commentaires des uns et des autres sur ce site.
    Notre bassin de vie comprend bien la CCPF- Bagnoles et tout le Pays d’Andaine. Les grandes entreprises de ce secteur et les plus petites fonctionnent aussi grâce à un bon nombre de salariés fertois : je pense notamment à la PCAS à Couterne, à SNV et Fléchard à la Chapelle d’Andaine
    Quant à l’opposition municipale, (le Publicateur de ce jour) sa crédibilité aurait peut-être été réelle si le 05 Octobre lors de la délibération, elle avait carrément voté « contre » ce projet. Elle s’est abstenue. ..!! Et depuis « quelle réactivité »…!!! Sans ce collectif elle serait sans doute restée muette…!!

  21. JESTIN Yvon dit :

    D’accord pour votre initiative que j’approuve totalement !
    Le bassin de vie (et donc le sentiment d’appartenir à une même collectivité, condititon nécessaire pour une gouvernance apaisée) devrait être le socle d’une communauté de communes cohérente.
    Très nombreuses sont les associations qui ont leur activité sur l’ensemble du territoire La Ferté-Macé – Bagnoles – Juvigny : sportives, associations caritatives, de jumelage, l’Université inter-âges, etc…
    Où sont scolarisés les enfants de Magny ? A La Ferté-Macé bien sûr …. mais certainement pas à Carrouges. Quel est le bassin de vie alimentant les collèges et lycées de La Ferté-Macé ?
    D’accord avec les deux premiers souhaits du Conseil Municipal de La Ferté-Macé … mais qui sont en totale contractiction avec leur troisième voeu qui est d’intégrer la Communauté d’Agglomération du Pays de Flers !!
    A quand un n-ième redécoupage à cause d’élus (urbains et ruraux) qui ne veulent pas s’entendre pour coopérer positivement ?
    Si un géographe spécialiste de l’aménagement du territoire avait conseillé les élus, peut-être que les bisbilles auraient été aplanies et une décision sage, conforme aux souhaits des citoyens, aurait été prise …

  22. Gamin dit :

    Il va falloir un jour qu’il y ait des gens sensés pour nous gouverner car c’est de pire en pire et là encore tout le monde va subir les lubies de quelques politiques allumés. La Ferté Macé avec Flers !!! Quelle drôle d’idée, déjà qu’on a plus grand chose chez nous mais là c’est la fin. Ici à Lonlay on a déjà dû subir la pression de Mr Miette pour rester dans sa CDC et ne pas aller à Briouze alors que le sens était celui-ci (les moutons suivent le berger), maintenant on doit partir à Flers. Quel élu de Flers voudra s’inquiéter du devenir de notre pauvre petite commune, certains ne la connaissent sans doute pas ? C’est du grand n’importe quoi cette réforme : des communes nouvelles suffisaient, il ne fallait pas toucher aux CDC.

  23. Collectif citoyen dit :

    Réponse du collectif citoyen au commentaire de M. Dalmont Maire de La Ferté Macé

    Monsieur Le Maire,
    Nous avons bien reçu votre commentaire qui sera publié sur notre Site.
    En ce qui nous concerne, nous pensons qu’il faut en premier réussir le regroupement indiqué dans notre pétition.
    Par ailleurs, notre collectif citoyen est en place depuis deux jours, et son seul but est de consolider un maximum de signatures qui seront transmises aux Maires et élus concernés afin que les souhaits des habitants soient pris en compte. .
    Bien qu’à ce jour nous en ayons plus de 100, nous n’avons pas de représentativité pour participer à des réunions si proches.

    Cordialement,
    Le collectif citoyen

  24. DALMONT Jacques dit :

    Contribution à la lettre ouverte:

    Bonjour,
    Veuillez trouver ci-dessous la délibération de la ville de La Ferté-Macé pour la construction intercommunale, adoptée à 23 voix pour, et 5 abstentions :

    « Le conseil municipal de La Ferté-Macé, réuni le 5 octobre, 2015 demande:
    – que la future intercommunalité résulte à la fois des pratiques de la population et du fonctionnement des acteurs économiques, des administrations, des associations.
    – que le schéma départemental rassemble, autour de La Ferté-Macé, les communes du Pays Fertois et de Bagnoles de l’Orne,
    – à intégrer la Communauté d’Agglomération du Pays de Flers (CAPF), afin de contribuer à la construction d’une intercommunalité visible à l’échelle de la grande région Normandie. »

    Nous sommes donc en accord avec votre lettre ouverte: la nécessité de rassembler, autour de la Ferté, les communes du bassin de vie.
    Depuis le mois de juin, avec les élus Fertois et de St Michel, j’ai multiplié les rencontres et les contacts avec cet objectif.
    Pour qu’une intercommunalité fonctionne, il faut préparer ensemble un projet. Force est de constater que nous n’avons pas pu travailler sur le contenu de ce projet de fusion. On connaît, les difficultés locales de compréhension entre le monde rural et le monde urbain, et les dysfonctionnements que cela peut entraîner. Bagnoles et le Pays d’Andaine connaissent les mêmes difficultés que celles que nous avons connues avec le Pays Fertois.
    Simultanément il fallait tenir compte de la nouvelle loi qui consacre les régions et les intercommunalités pour le développement des territoires. La communauté d’agglomération du pays de Flers est en capacité à drainer des moyens financiers supplémentaires, porteurs de développement et de solidarité, dans le respect des politiques de proximité à l’échelle communale.
    Si nous étions restés « campés » sur la demande de fusion des 3 interco (Andaine, Ferté, Pays Fertois), la Ferté-St Michel risquait fortement d’être regroupé avec Pays d’Andaine et Passais la Conception. (Le Pays Fertois étant rattaché à Carrouges et La Sauvagère, St Maurice à la CAPF). Bonjour le bassin de vie !

    Depuis quelques jours, nous travaillons avec Bagnoles de l’Orne, pour les conditions dans lesquelles nous pourrions ensemble rejoindre la CAPF.
    Le regroupement d’une partie du bassin vie (La Ferté, St Maurice, la Sauvagère, une partie du Pays de Briouze, et à terme Bagnoles), n’est certes pas suffisant mais est réaliste du fait du contexte local difficile.
    Pour se comprendre, il faut discuter.
    Avec les élus fertois, j’invite les initiateurs de la lettre ouverte, les citoyens, les élus de notre bassin de vie, à la mairie de La Ferté-Macé à 3 rencontres :
    – vendredi 16 octobre à 18h30
    – samedi 17 octobre à 8h30
    – lundi 19 octobre à 20h30

    Jacques DALMONT
    Président de la CDC La Ferté St Michel
    Maire de La Ferté Macé

  25. Blondeel Bernard dit :

    La station thermale s’est créée grâce un partage des territoires de Couterne et de La Ferté-Macé. Géographiquement et historiquement le « bassin de vie » est une réalité. Cet ensemble peut, d’une manière imagée, se décrire comme une nappe étendue depuis la ligne de partage des eaux au nord -Beauvain- jusqu’à la rivière Mayenne au sud, et soutenue par un massif forestier.

    Economiquement et en termes de consommation, la zone de chalandise prend la forme d’une goutte d’eau dont la pointe est à 10 kms au nord de La Ferté et va en s’arrondissant vers le sud en englobant des communes mayennaises telles que Neuilly, Couptrain, La Pallu et pour l’Orne, Haleine, Thubeuf, etc… Les études de marché pour le compte de la grande distribution, entre autres activités, montrent donc bien les habitudes des populations et nous disent qui va naturellement et majoritairement vers Flers pour La Ferrière et Briouze, vers Argentan pour Carrouges…

    Une question me taraude : n’y-a-t-il pas d’arrière-pensée à vouloir cadrer cet ensemble que nous voulons préserver dans la carte du nouveau canton où nos élus départementaux eux-mêmes ne nous cachaient pas le malaise de gérer en binôme de La Ferté-Macé jusqu’à la porte de Flers à Messei.

    Dans ces conditions nous pourrions expliquer qu’après avoir dit leur préférence pour un rapprochement avec le Pays d’Andaine, il y a eu un rappel à l’ordre, politique, gouvernemental, d’appliquer la carte que nous venons de voir réapparaître dans la presse; ce qui de ce fait appelait une nouvelle déclaration de nos édiles fertois.

  26. Jarry dit :

    Flers ne nous a jamais rien apporter de bon..

  27. VAN AERDEN Guy dit :

    J’ai tout de suite donné mon accord pour participer à ce collectif. La politique ne doit pas encore nous imposer sa » salade habituelle ». La communauté ne doit être composée que dans le cadre d’un bassin de vie historique autour de la Ferté-Macé Saint Michel des Andaines avec les communautés d’Andaine et du Pays Fertois. La zone de chalandise de toutes les communes qui les composent sont bien La Ferté Macé et Bagnoles de l’Orne.
    Quel intérêt pour La Ferté Macé de se faire annexé par Flers ? Et comment justifier le rattachement de Magny avec Carrouges alors que plus de 50 % de sa population est plus proche de la mairie de La Ferté-Macé que de celle de Magny ? J’en sais personnellement quelque chose !!

    • Drénou dit :

      Vous posez une question pertinente:
      «  » »Quel intérêt pour La Ferté Macé de se faire annexer par Flers ? » » » » » »
      Personnellement j’y vois surtout des désavantages; par contre, si vous aviez posé la question inverse c’est-à dire: « quel intérêt pour Flers d’annexer La Ferté-Macé? » J’aurais répondu: « Que des avantages! une augmentation significative des dotations de l’Etat et de la Région ainsi que le pouvoir décisionnel de la répartition de ces dotations; cela ne me semble pas anodin!

  28. GRESSANT Jean Pierre dit :

    je participe de bon cœur à cette manifestation d’humeur, tant il semble aberrant de vouloir rallier la Communauté d’Agglomération de FLERS
    Jusqu’alors toutes les tutelles, tous les ministères (ARS en particulier) ont fait le choix de valoriser FLERS et d’oublier la FERTE MACE!!! Ancien Fertois, aujourd’hui Bagnolais, ancien praticien Hospitalier du CHIC des ANDAINES.. je sais comme tous (malgré les démentis) que de nouvelles menaces se font jour sur le service des URGENCES, au profit de qui??? je vous le donne en mille!! C’est révoltant, et cela doit être pris en compte car les élus municipaux siègent au Conseils de Gouvernance des différents centres Hospitaliers!!
    Il ne reste de quatre médecins généralistes libéraux dans la ville de la FERTE MACE, plus de gynécologue, plus d’ophtalmologiste, et c’est le CHIC qui supplée à cette désertification médicale (que je n’imagine pas réglée par le pôle de santé, hélas) Le Centre hospitalier fait ça avec ses moyens qui sont très tendus..! Il a cependant pu mettre en place une belle organisation de consultations qui associée aux urgences permet d’assurer des soins de qualité et de proximité… tout le monde n’est pas en situation de faire ne serait ce que 30 km pour se faire soigner…
    Bagnoles s’est superbement développé au niveau touristique et s’avère complémentaire des équipements en place à la FERTE MACE… (Gites, SWIN golf, Plan d’eau) et l’établissement thermal a diversifié son offre avec succès, ou le tourisme prend une large part
    Naturellement nous devons nous rapprocher de la station Thermale et plus encore… Les conflits avec MAGNY finiront par s’apaiser, cette commune ne pourra rester isolée longtemps, car nous partageons le même bassin de vie!!

  29. Drénou dit :

    Il serait inconcevable qu’il en soit autrement.
    Toute personne sensée ne peut penser autrement.
    Quel est l’habitant lucide du bassin de vie environnant La Ferté-Macé qui aurait le désir suicidaire de voir sa ville vassalisée par Flers?
    Nous devons au contraire nous battre pour dynamiser la complémentarité naturelle qui doit exister entre la Ferté Macé et Bagnoles de l’Orne.
    Le rapprochement avec Flers signerait l’arrêt de mort de La ville centre des trois communautés de communes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *